Souterrains de Lyon LaTaupeVousGuette
   
 
  Réseaux de l'Ombre : Bétonnage



Pour la sécurité des personnes, des habitations et des voieries, les nombreuses galeries éboulées ou menaçant ruine sont systématiquement renforcées. Sans études archéologiques ou relevés historiques! Mais surtout sans aucune communication au public de ce qui se passe sous ses pieds. Et pourtant, de multiples chantiers, discrets, poussent chaque année au détour des pentes et des balmes.
Les autorités en place, Ville de Lyon et Grand Lyon, gardent jalousement les secrets des dessous de la cité. Pourquoi, Lyon est-elle la seule ville en France et en Europe qui ne s'intéresse pas à son exceptionnel patrimoine souterrain? Pourquoi, une équipe d'entretien de ces tunnels décide-t-elle seule de tenir cette richesse secrète?
Même si on peut déplorer la destruction systématique des souterrains existants pour une standardisation à des gabarits bétonnés, cet univers reste caché et appelle l'imaginaire.
Ce sont le plus souvent une multitude de petits réseaux indépendants, qui lors des travaux entrepris, se rejoignent, se connectent, se superposent, formant ainsi les plus grands labyrinthes des deux collines. Leurs dimensions sont parfois impressionnantes, leurs puits vertigineux et les vides importants.
Un univers renforcé...

Consolidations.


Le site : Où en est-on?
 
La Taupe creuse son trou... Il est drôle de se perdre sur la toile et de tisser un réseau souterrain... Certains chapitres n'ont pas encore vus le jour. Le site évolue et vit également par vos courriels et commentaires, beaucoup de demandes pour des sons, des vidéos, de nouvelles rubriques souterraines. Alors...patience.
Publicité
 
Commentaires, courriels
 
N'hésitez pas à laisser vos idées, vos questions ou suggestions sur le site. Tout le monde peut lire vos textes dans la rubrique ' vos commentaires sur le site'. Pour un message plus 'privé', envoyez-moi un courriel. Merci.
Danger accès interdit
 
Arrêté municipal n° 505 89 12 du 22-02-1989

Les réseaux de l'Ombre se ferment les uns après les autres. Les autorités verrouillent à cause de quelques cataphiles malveillants et sans scrupule. Le dialogue est à nouveau rompu. Quel dommage...
Juste quelques infos au passage
 

 Tunnel Croix Rousse.

 De nouvelles photos.

Remerciements
 
Pour leur patience, leur disponibilité, leur différence, je tiens à remercier parmi la nombreuse faune cataphile: le Chat (27ans déjà qu'on se supporte), les vieux de la vieille avec lesquels j'ai découvert le dessous de Lyon (le Rat, l'Araignée, la Salamandre, la Fouine, le Mulot, Souquette, Janmichmuch, Antoine, Agnès, Boris...), mais aussi Superflux (émérite photographe!), Gandalf (spécialiste de ripailles sous le pavé), l' Ocra Lyon, le Ver Luisant, la Souris Verte, la Chouette, Schfett, la Schtroumphette, la Grenouille, le Lézard, Poisson, Esion, les Cafards Associés pour leur musique 'Underground', le récent clan des 'Gicleurs', les nouvelles venues (la Rampeuse, la Baigneuse, Choupette...) ainsi que les fort nombreuses créatures du Diable, les multiples rêveurs, passionnés du sous sol lyonnais et les nombreux farfadets que l'on croise parfois au détour d'un obscur tunnel. Je n'omets pas tous les indics, espions, et les très nombreuses personnes qui, du dessus ou du dessous, m'ont autorisé à percer leurs secrets en m'ouvrant aimablement leurs portes... Je n'oublie surtout pas Michel Garnier, le plus ancien des cataphiles lyonnais, dont la connaissance et la sagesse m'ont beaucoup apportés (décédé à 90ans) Un grand merci tout particulier pour celles qui m'ont poussé à créer ce site (la Rampeuse, Emma), mais aussi Mélanie (qui veille dans l'Ombre) pour ses critiques et ses remarques.
 
Quelques 79907 visiteurs ont été curieux d'y jeter un oeil.
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=
La Nuit...faite de rêves et d'imaginaire...